BRÛLURES CUTANÉES :
COMMENT CICATRISER PLUS RAPIDEMENT ?

Article Read Duration 8 min. de lecture

Les brûlures sont des lésions de la peau engendrées par le contact avec une source de chaleur extrême. Elles peuvent également être causées par des agents chimiques, des radiations, des frottements et même par le froid. Lorsque la peau est exposée à une chaleur extrême, ses protéines constituantes se dénaturent, comme si elles « cuisaient », et les cellules cutanées meurent, entraînant une réaction inflammatoire.

Si vous vous êtes brulé de façon superficielle, passez immédiatement la zone concernée sous l'eau froide pendant plusieurs minutes, puis appliquez une crème apaisante ou cicatrisante achetée en pharmacie et un pansement stérile. Pendant plusieurs semaines, le temps qu'elle cicatrise, la peau restera fragile et sensible. Il est donc essentiel d'en prendre soin à l'aide de dermocosmétiques adaptés, tels qu'une crème réparatrice dotée d'un SPF élevé, afin d'éviter une hyperpigmentation post-inflammatoire.

Les brûlures peuvent être du premier, deuxième ou troisième degré, selon leur profondeur. Les brûlures du premier degré sont très superficielles et se matérialisent par des rougeurs semblables à des coups de soleil. Plus profondes, les brûlures du deuxième degré provoquent des cloques et une douleur intense. En brûlant toutes les couches de la peau, les brûlures du troisième degré détruisent les fibres nerveuses, qui ne transmettent alors plus la douleur. La peau prend un aspect blanc cireux ou calciné, elle peut s'épaissir ou devenir parcheminée. Les brûlures du premier et deuxième degrés peuvent être soignées à la maison à l'aide d'une crème apaisante et de pansements stériles, à condition qu'elles ne soient pas étendues et qu'elles ne touchent pas le visage ou une articulation majeure. Les brûlures du troisième degré, quant à elles, nécessitent une attention médicale d'urgence.

Les brûlures du premier degré laissent rarement des cicatrices. Les brûlures du deuxième degré peuvent en causer, en particulier en cas d'infection. Toutefois, avec une hygiène appropriée, une crème réparatrice et un pansement stérile, il est possible d'en réduire les risques. Les brûlures du troisième degré laissent presque systématiquement des cicatrices sur la peau, mais celles-ci peuvent être minimisées avec une prise en charge médicale rapide et un soin approprié.

QU'EST-CE QU'UNE BRÛLURE ?

Les brûlures font partie des accidents domestiques les plus courants, en particulier chez les enfants. Cette blessure intervient lorsque les tissus du corps humain, généralement la peau, entrent en contact avec une source de chaleur extrême. Il peut s'agir de la chaleur directe d'une flamme ou d'un liquide (comme de l'eau ou de l'huile bouillante), ou encore d'un objet (le four, par exemple). Les brûlures peuvent également être occasionnées par certains produits chimiques, comme les acides forts, ainsi que par les radiations, les frottements et même le froid.

Chaque type de brûlure requiert un soin différent en fonction de sa profondeur et de son étendue. Pour les brûlures superficielles, nous vous conseillons de vous rendre en pharmacie pour obtenir une crème apaisante ou cicatrisante afin de favoriser la récupération de la peau.

QU'EST-CE QUI ARRIVE À LA PEAU
LORSQU'ELLE EST BRÛLÉE ?

Lorsque la peau est exposée à une chaleur extrême, ses protéines constituantes sont « dénaturées ». De ce fait, la structure 3D normale de ces molécules se dégrade. Altérées, les protéines ne sont plus en mesure de remplir leurs fonctions physiologiques. C'est un peu comme lorsqu'on cuit de la viande crue : sa couleur, sa texture et ses caractéristiques physiques sont transformées.

Lorsque les protéines de la peau sont abîmées par la chaleur, cela déclenche une réponse inflammatoire due à la mort des cellules cutanées. Des messagers chimiques appelés médiateurs inflammatoires sont alors libérés, entraînant la dilatation des vaisseaux sanguins environnants et le rougissement de la peau. D'autres manifestations, telles que des cloques, peuvent également apparaître. Ceci varie selon  la profondeur ou le « degré » de la brûlure, que nous allons aborder dans un instant. Découvrez ci-dessous comment aider vos brûlures à cicatriser plus rapidement avec une crème apaisante ou réparatrice.

QUELLE CRÈME APAISANTE
UTILISER ?

Les crèmes réparatrices ont le pouvoir d'accélérer la cicatrisation de la peau.

Si votre brûlure est superficielle  (1er  ou 2e degré, voir ci-dessous), le premier réflexe est de passer immédiatement la peau sous l'eau froide pendant plusieurs minutes. Ceci permet de limiter l'étendue et la profondeur de la brûlure, en plus d'apaiser la douleur. Évitez d'appliquer de la glace, cela pourrait aggraver la situation.

Ensuite, nous vous conseillons de vous rendre en pharmacie afin d'obtenir une crème apaisante ou réparatrice de qualité. Idéalement, la formule doit contenir des actifs conçus pour accélérer et favoriser la réparation de la barrière cutanée, apaiser et protéger la peau, ainsi que réduire le risque d'infection. Appliquez la crème en couche épaisse (conservez-la au réfrigérateur pour une sensation de soulagement accrue), puis couvrez la peau d'un pansement stérile. La crème et le pansement agiront en synergie pour protéger la brûlure.

Pour rappel, ce conseil n'est valable que pour les brûlures superficielles. Si vous pensez vous être brûlé plus profondément ou au 3e degré (voir ci-dessous), il est essentiel de consulter un médecin, les brûlures profondes étant potentiellement dangereuses.

QUELS SONT
LES DIFFÉRENTS TYPES DE BRÛLURES ?

Comment savoir à quel degré je me suis brûlé ?

Les brûlures se divisent en 3 catégories : Les brûlures de 1er, de 2e et de 3e degré.

Voici comment les différencier :

Les brûlures de 1er degré : l'équivalent du coup de soleil

Une brûlure au premier degré équivaut à un coup de soleil. Elle touche uniquement la couche superficielle de la peau et provoque des rougeurs et des douleurs sur la zone concernée. Souvent, les brûlures superficielles provoquent également des démangeaisons en raison de la libération d'histamine. En dehors du soleil, les brûlures du 1er degré sont souvent causées par le contact avec de l'eau bouillante. Ce type de brûlure cicatrise généralement au bout de 7 à 10 jours et ne laisse pas de cicatrice.

Les brûlures du 2e degré : plus profondes, avec cloques

Les brûlures du 2e degré sont un peu plus profondes. Contrairement à celles du 1er degré qui n'affectent que l'épiderme, les brûlures du 2e degré touchent aussi la couche superficielle du derme (la couche la plus profonde de la peau). Dans ce cas, la peau rougit et laisse également apparaître des cloques (ne les percez pas, vous risquerez d'exposer la peau à une infection). Généralement causé par le contact avec de l'huile chaude, c'est le type de brûlures le plus douloureux .

Les brûlures du 2e degré cicatrisent au bout de 2-3 semaines et ne laissent généralement pas de cicatrice, sauf en cas de complications en raison d'une infection (ce qui peut être évité en appliquant une crème réparatrice et un pansement appropriés obtenus en pharmacie). Toutefois, les brûlures du 2e degré peuvent engendrer des différences de pigmentation sur la peau. C'est pourquoi il est essentiel de protéger la zone affectée du soleil jusqu'à sa cicatrisation, d'abord par un bandage, puis en appliquant une crème réparatrice dotée d'un SPF.

Cliquez ICI pour savoir comment protéger vos cicatrices du soleil.

Les brûlures superficielles disparaissent plus vite avec une crème apaisante ou protectrice.

Les brûlures du 1er et du 2e degré sont toutes deux considérées comme des « brûlures superficielles ». En règle générale, elles peuvent être soignées à la maison et ne nécessitent pas d'attention médicale. Toutefois, si la brûlure est étendue ou si elle touche le visage ou une articulation majeure, nous vous conseillons de consulter un médecin. Si votre brûlure est superficielle, voici quelques astuces pour favoriser la cicatrisation :

  • Appliquez des compresses froides imprégnées d'eau thermale La Roche-Posay pour rafraîchir et apaiser la peau
  • Aidez la barrière cutanée à se régénérer à l'aide d'une crème protectrice de qualité, experte en réparation épidermique.
  • Appliquez un pansement stérile pour éviter toute infection ou toute exposition à des facteurs irritants extérieurs.
  • Utilisez une crème protectrice dotée d'un SPF pendant plusieurs semaines.

Cliquez ICI pour découvrir CICAPLAST, la gamme apaisante de La Roche-Posay, la marque partenaire des dermatologues.

Les brûlures du 3e degré : attention médicale requise

Les brûlures du 3e degré sont aussi appelées brûlures « profondes » car elles affectent toutes les couches de la peau jusqu'aux tissus sous-cutanés, l'hypoderme. Compte tenu de leur profondeur, les brûlures du 3e degré détruisent les fibres nerveuses de la peau, c'est pourquoi elles sont souvent indolores. En cas de brûlure du 3e degré, la peau peut avoir un aspect différent :

  • couleur blanc cireux
  • aspect calciné
  • couleur marron foncé
  • texture épaisse et parcheminée

Si vous pensez souffrir d'une brûlure profonde, pas de panique : des solutions médicales/chirurgicales existent. Toutefois, nous vous invitons à vous rendre aux urgences les plus proches car elles ne peuvent pas être soignées à la maison. 

MA BRÛLURE VA-T-ELLE
LAISSER UNE CICATRICE ?

Avec un soin adapté, les brûlures superficielles ne laissent généralement pas de cicatrice.

Les cicatrices résultant de brûlures peuvent être disgracieuses et causer une détresse importante. Si elles sont correctement soignées, les brûlures superficielles (du 1er et 2e degrés) ne laissent pas de cicatrice. Les brûlures du 1er degré ne laissent presque jamais de cicatrice. Celles du 2e degré peuvent en laisser si elles s'infectent, c'est pourquoi il est essentiel de les nettoyer convenablement à l'aide d'unnettoyant dermo-cosmétique, puis d'appliquer une crème apaisante et un pansement stérile.

Cliquez ICI pour découvrir le nettoyant pour peaux fragilisées .

Pour une réparation optimale, demandez une crème apaisante à votre pharmacien. N'oubliez pas, après une brûlure, la peau est sensible et fragile, il est donc essentiel d'utiliser des soins dermo-cosmétiques dédiés. Elle est également en proie à l'hyperpigmentation post-inflammatoire (apparition de taches brunes suite à une exposition au soleil), veillez donc à utiliser une crème réparatrice dotée d'un SPF élevé pendant plusieurs semaines après la brûlure.

Les brûlures profondes laissent généralement des cicatrices.

Malheureusement, les brûlures du 3e degré laissent bien souvent des cicatrices sur la peau. En effet, la blessure est si profonde que la peau réagit en produisant du collagène dense pour remplacer les tissus brûlés. C'est ce qu'on appelle le tissu cicatriciel. Avec une prise en charge rapide et un traitement approprié, il est possible de réduire ces cicatrices.

Les complications des cicatrices dues aux brûlures

Si votre brûlure n'est pas correctement traitée, ou simplement si vous n'avez pas de chance, vous risquez de développer plusieurs types de cicatrices disgracieuses. Il peut s'agir de :

  • cicatrices hypertrophiques, qui se caractérisent par un aspect rouge et épais sur la zone de la brûlure,
  • contractures, identifiables par le resserrement et la contraction de la cicatrice. Celles-ci peuvent être dangereuses si la cicatrice est « circonférentielle », par exemple si elle fait tout le tour d'une partie du corps, comme un doigt. Si c'est votre cas, consultez un médecin dans les plus brefs délais.
  • cicatrices chéloïdiennes, se caractérisant par une excroissance au niveau de la brûlure, ainsi qu'un aspect épais et volumineux. Les chéloïdes sont souvent à l'origine de démangeaisons.

Chacune de ces affections doit faire l'objet d'un traitement spécifique, à déterminer avec votre médecin.

Pour résumer : consultez un médecin immédiatement après vous être brulé si vous pensez souffrir d'une brûlure du 3e degré, ou si votre brûlure superficielle est étendue, qu'elle touche le visage ou une articulation majeure. La plupart des brûlures superficielles se soignenttrès bien à la maison à l'aide de compresses froides imprégnées d'eau thermale, d'unebonne crème réparatrice et d'un pansement stérile obtenu en pharmacie.

Cliquez ICI pour découvrir la gamme apaisante de La Roche-Posay, la marque référence des produits pharmaceutiques.

Cliquez ICI pour en savoir plus sur les cicatrices et comment les soigner.

Si votre plaie provoque des démangeaisons, cliquez ICI pour des conseils rapides.

VRAI
OU FAUX

LA PEAU SE DÉSSÈCHE
LORSQU'ON EST MALADE.

VRAI

Le rhume et la grippe absorbent l'humidité de la peau, la laissant sèche et terne. La maladie, conjuguée aux médicaments que nous prenons, et au fait que nombre d'entre nous sont cloués au lit, privent notre peau d'humidité.
En savoir plus

UNE BRÛLURE AU PREMIER DEGRÉ
ÉQUIVAUT À UN COUP DE SOLEIL.

VRAI

Une brûlure au premier degré équivaut à un coup de soleil. Elle touche uniquement la couche superficielle de la peau et provoque des rougeurs et des douleurs sur la zone concernée. Souvent, les brûlures superficielles provoquent également des démangeaisons en raison de la libération d'histamine.
En savoir plus

LA CHÉILITE EST LE TERME SCIENTIFIQUE
POUR DÉSIGNER DES LÈVRES GERCÉES.

VRAI

La chéilite est un autre terme utilisé pour désigner des lèvres gercées. Les lèvres deviennent sèches et squameuses, et des fissures verticales douloureuses peuvent se développer. Parfois, la peau autour des lèvres peut également devenir irritée. Cette sécheresse occasionne des sensations de brûlure désagréables.
En savoir plus

LÉCHER SES LÈVRES
GERCÉES EST UNE BONNE IDÉE.

FAUX

Les personnes ayant des lèvres sèches et gercées ont souvent tendance à les lécher, ou à arracher les peaux mortes. C'est en effet très tentant, mais cela ne fait qu'aggraver la situation en privant la peau de sa couche protectrice naturelle et en déclenchant un cercle vicieux.
En savoir plus

NOUS AVONS ÉGALEMENT
UNE GAMME POUR CELA

CICAPLAST est une gamme multi-usages qui apaise les irritations, aide à réparer et à protéger la barrière cutanée. Conçue pour les peaux sensibles et irritées, elle est également la gamme experte de la récupération épidermique.

NOTRE ENGAGEMENT
ENVERS LA TOLÉRANCE

Des standards de sécurité qui vont au-delà des réglementations internationales en matière de cosmétiques.

PRODUITS
100 % SOUMIS A DES TESTS D'ALLERGIES

Voir plus
Un seul prérequis : aucune réaction allergique
Si nous détectons un seul cas, nous retournons dans les laboratoires et reformulons

L'ESSENTIEL,
À LA DOSE ACTIVE LA PLUS JUSTE

Voir plus
Développés en collaboration avec des dermatologues et toxicologues, nos produits ne contiennent que les ingrédients nécessaires, à la dose active la plus juste.

PRODUITS TESTÉS
SUR LES PEAUX TRÈS
 SENSIBLES

Voir plus
La tolérance de nos produits est vérifiée sur les peaux sensibles : les peaux réactives, à tendance allergique, acnéique, atopique, délicates ou fragilisées par les traitements contre le cancer.

PROTECTION DE LA FORMULE
DANS LE TEMPS

Voir plus
Nous sélectionnons les emballages les plus protecteurs, que nous associons à quelques conservateurs nécessaires pour garantir une tolérance intacte et une efficacité durable.