0

NEWSLETTER

Restez informés à tout moment
des dernières actualités de la marque

Ne plus afficher

Back to laroche-posay.com

Les familles Lipikar

Découvrez comment Lipikar peut changer la vie.

Comprendre
l'eczéma atopique

Quels sont les facteurs déclencheurs
de l'eczéma atopique?
Quelle est la cause des poussées?
Et quel est le rôle de la peau ?

Nous allons vous aider à mieux comprendre l'eczéma atopique.

1.

Qu’est-ce que c'est l'eczéma atopique ?

Généralement, la névrodermite se manifeste durant l’enfance.
La névrodermite (également appelée dermatite atopique ou eczéma atopique) est une affection de la peau chronique avec de fortes démangeaisons.
L’une des caractéristiques de la névrodermite est l’apparition de parties sèches sur la peau et d’eczéma qui se manifestent par  poussées.

Les premiers symptômes se manifestent généralement vers l’âge de 3 mois et peuvent durer de quelques mois à plusieurs années. Chez plus de la moitié des enfants, la névrodermite s’atténue à l’âge scolaire et disparaît souvent pendant la puberté même si la tendance à la peau sèche et à une sensibilité générale de la peau persiste sans poussées d’eczéma ni rougeurs de la peau.

20 % DES ENFANTS DE MOINS DE 3 ANS SOUFFRENT DE NÉVRODERMITE

Qu’est-ce que l'eczéma atopique ?

L'eczéma atopique – une prédisposition génétique

La névrodermite ou eczéma atopique fait partie des maladies atopiques. Outre la névrodermite, l’asthme allergique, la rhinoconjonctivite  allergique (rhume des foins) et les allergies alimentaires sont associés aux affections de type atopique.

L'eczéma atopique est une tendance du système immunitaire à développer des hypersensibilités qui sont souvent héréditaires.

En règle générale : Le risque de développer la maladie augmente si les parents ou les frères et sœurs sont également atopiques.

AUCUN DES PARENTS NE SOUFFRE D’ATOPIE

UN DES DEUX PARENTS SOUFFRE D’ATOPIE

UN FRÈRE OU UNE SOEUR SOUFFRE D’ATOPIE

LES DEUX PARENTS SOUFFRENT D’ATOPIE

LES DEUX PARENTS SOUFFRENT D’ATOPIE AVEC LE MÊME TABLEAU CLINIQUE

Risque génétique pour des nouveau-nés de développer une atopie

La névrodermite – un cercle vicieux

En cas de névrodermite, la peau est plus perméable aux allergènes et aux facteurs d’irritation et donc plus sujette aux infections. Les allergènes pénètrent plus facilement dans la peau et peuvent engendrer des réactions cutanées (p.ex. prurit, sensations de tiraillement, démangeaisons). À nouveau, les allergènes incitent le malade à se gratter et aggravent ainsi l’état de la peau la rendant encore plus perméable aux allergènes et aux facteurs d’irritation - un véritable cercle vicieux.

Grattage

Altération
de la fonction barrière de la peau

Les allergènes et
les facteurs d’irritation
pénètrent plus facilement
dans la peau

Prurit

Lorsque la peau ne fonctionne plus correctement

La névrodermite s’accompagne d’une perturbation de la fonction barrière naturelle de la peau ne permettant plus de garantir son hydratation. La peau manque en particulier de lipides, elle est déshydratée, elle est plus perméable aux allergènes et donc beaucoup plus sensible aux irritations.

La névrodermite se manifeste suivant deux grandes phases : les poussées et les phases de rémission. La phase d’éruption (poussée) entraîne une inflammation, un prurit, un suintement, la formation de croûtes. La rémission entre deux poussées est caractérisée par une sécheresse intense de la peau.

1.PEAU NORMALE, BIEN PROTÉGÉE ET HYDRATÉE.

2.PEAU ATOPIQUE, DÉSHYDRATÉE, LAISSE PASSER LES ALLERGÈNES.

2.


Les symptômes de l'eczéma atopique?

Les symptômes sont très pénibles en particulier pour les enfants.
L'eczéma atopique est caractérisé par une peau sèche, des démangeaisons insupportables et un eczéma qui se manifestent par poussées.
D’autres symptômes peuvent venir s’ajouter en fonction des enfants. À noter parmi ceux-ci les démangeaisons en cas de transpiration,
la tendance aux crevasses dans la commissure des lèvres et l’augmentation du nombre de lignes dans les paumes des mains et sur la plante des pieds.

Les fortes démangeaisons qui accompagnent une poussée sont particulièrement pénibles pour les enfants. Elles entraînent souvent des insomnies mais surtout une forte tendance au grattage. Il est difficile, en particulier pour les enfants, de supprimer les démangeaisons et de résister à l’envie de se gratter.

CONSEIL :

Pour faire face aux démangeaisons, il faut par exemple tapoter légèrement la peau.


Symptômes


Symptômes au fil du temps

Durant l’enfance, les symptômes de la névrodermite peuvent changer.

  • Les nourrissons souffrent souvent d’inflammations ou de sécheresse au niveau du visage, en particulier sur les joues et le menton ainsi que sur le cuir chevelu sur lequel des rougeurs sont suivies par l’apparition de fines desquamations de couleur blanc jaunâtre qui provoquent de fortes démangeaisons.
  • Chez les enfants en maternelle et en primaire, les poussées se manifestent essentiellement à l’arrière du genou, aux poignets et aux coudes (eczéma du pli du coude). Toutefois, le cou, la cuisse, le visage et le torse peuvent être touchés. La peau y est très sèche et partiellement épaissie.

NOURRISSONS

ENFANTS

3.


Quels sont les facteurs déclencheurs?

De nombreux facteurs peuvent déclencher les poussées.
Par exemple, les agressions environnementales, les allergies, les intolérances alimentaires ou le stress peuvent conduire à une poussée de névrodermite. Les facteurs déclencheurs les plus fréquents de poussées de névrodermite sont :

Poussière domestique, acariens
et pollen
Savons, lessives et
détergents
Tabac et pollution atmosphérique
Chaleur, transpiration et
sécheresse de l’air ambiant
Vêtements en fibres irritantes comme la laine, les tissus synthétiques, etc.
Animaux domestiques
Stress psychique
Allergies alimentaires
Baignades en piscine ou en mer

Facteurs déclencheurs

L’hiver est la période de la névrodermite


Les facteurs à l’origine d’une poussée de névrodermite ne doivent pas être confondus avec les causes de la névrodermite. Toutefois, il n’y a pas toujours un lien entre une poussée et des facteurs déclencheurs. Il peut être utile de tenir un journal mentionnant le moment d’apparition de la poussée et son intensité.

En outre, des facteurs comme la saison et l’état psychologique jouent un rôle non négligeable. L’hiver est la période de la névrodermite : Des vêtements chauds et qui grattent ainsi que la sécheresse de l’air due au chauffage ont un impact négatif sur la peau. Toutefois, l’état psychologique exerce également une grande influence : Souvent, chez les enfants en âge scolaire, les poussées de névrodermite se manifestent davantage lors d’examens et dans des situations de stress.

Voulez-vous en  savoir plus
sur l’atopie ?