0

NEWSLETTER

Restez informés à tout moment
des dernières actualités de la marque

Ne plus afficher

test Fb connect
| | |
|segment event : ARTSEG_OP_SLEEPIKAR| |articleType de la liste :|

Sleepikar

Troubles du sommeil chez les enfants : top dix des astuces d'un médecin du sommeil

Les problèmes ou troubles du sommeil chez les enfants s'expriment par l'insomnie (ne pas dormir assez), l'hypersomnie (dormir trop) ou la parasomnie (se comporter bizarrement pendant le sommeil).

Troubles du sommeil chez les enfants: top dix des astuces d'un médecin du sommeil

Les problèmes ou troubles du sommeil chez les enfants s'expriment par l'insomnie (ne pas dormir assez), l'hypersomnie (dormir trop) et la parasomnie (se comporter bizarrement pendant le sommeil). la plupart de ces problèmes ou troubles sont uniques pour chaque enfant et peuvent même découler des efforts des parents - avec les meilleures intentions - qui aggravent en fait les troubles du sommeil. Chez l'enfant, ces troubles du sommeil peuvent aussi être causés par des problèmes cutanés comme la dermatite atopique ou l'eczéma. Nous avons interrogé le Dr Sarah Bursaux, une spécialiste du sommeil des enfants, pour en savoir plus sur les bons réflexes à adopter et pour connaître son top 10 des astuces pour faire dormir votre enfant.

Qu'est-ce qu'un trouble du sommeil précisément ?

Et quel trouble du sommeil a mon enfant ?

Un trouble du sommeil est toute perturbation de la durée ou de la qualité du sommeil. Cela signifie avoir des difficultés à s'endormir ou à continuer à dormir, mais cela peut aussi inclure dormir sans se sentir reposé le lendemain.

Les troubles du sommeil chez l'enfant sont divisés en 3 catégories :
insomnie (ne pas dormir assez)
hypersomnie (dormir trop - les humains ne sont pas faits pour hiberner !) et
parasomnie (comportements bizarres pendant le sommeil comme marcher, parler, représenter ses rêves…).

Au-delà des catégories médicales, bon nombre des troubles du sommeil sont uniques pour chaque enfant et le Dr Bursaux est spécialisée pour aider les parents à identifier leurs propres comportements visant à aider les enfants à dormir (p.ex. dormir dans le lit de votre enfant), mais qui en réalité crée un cercle vicieux à long terme.

Quelles sont les causes des troubles du sommeil chez les enfants ?

Pourquoi mon enfant n'arrive-t-il pas a bien dormir ?

« La perte de sommeil est souvent due au fonctionnement de la cellule familiale. De mauvaises habitudes - même si elles découlent des meilleures intentions - affectent simplement l’enfant. Il s’agit de la façon dont les enfants apprennent les comportements liées au sommeil, souvent de leur parents. Bon nombre de facteurs sont impliqués., mais il est très facile de se retrouver dans une routine toxique. En plus, si les parents sont anxieux par rapport au sommeil, l’enfant le sera souvent aussi. C’est pourquoi mon travail consiste à coacher tant l’enfant que le parent sur comment bien dormir! »

« Les troubles du sommeil peuvent aussi être liés à des allergies, au syndrome de l’apnée du sommeil, à des coliques, une canne de toux et un rhume, une otite ou des pathologies cutanées telles que la dermatite atopique. La dermatite atopique ou l’eczéma empêcheront souvent l’enfant de dormir. Par exemple, quand un enfant atteint d’eczéma arrive à la fin de son cycle de sommeil, il peut se réveiller et commencer à se gratter. »

La dermatite atopique et le sommeil

Quand un enfant n'arrive pas à dormir à cause des démangeaisons

Une caractéristique importante de la dermatite atopique (eczéma) que beaucoup de parents ignorent est son impact sur le sommeil. Or, la réalité est qu'un sommeil perturbé est un des problèmes les plus courants chez les enfants souffrant d'eczéma.

10-20 % des enfants souffrent d'eczéma et il peut vraiment nuire à leur sommeil. Pendant les crises, jusque 83 % des enfants ont des difficultés à s'endormir ou à continuer à dormir. L'impact de ce problème sur la qualité de vie ne peut pas être sous-estimé : dans beaucoup d'études, les parents d'enfants souffrant de dermatite atopique ou d'eczéma mentionnent la perturbation du sommeil comme ayant le plus d'impact négatif sur leur qualité de vie après les démangeaisons. 

Le stress, l'eczéma et le sommeil

Le stress peut causer un cercle vicieux pour les enfants souffrant de dermatite atopique. Plus ils sont stressés, plus les crises d'eczéma seront sévères et plus elles démangeront, ce qui affectera d'autant plus les chances de passer une bonne nuit. Cela les stressera donc encore plus... et ainsi de suite.

Quel est l'impact de la perte de sommeil sur mon enfant ?

Quel est l'impact sur la vie quotidienne de mon enfant ?

La perte de sommeil chez les nourrissons et les jeunes enfants peut affecter leur santé et leur bien-être, mais aussi leur performance à l’école. Des études récentes ont démontré que les enfants qui se couchent à des heures irrégulières à l’âge de trois ans avaient de moins bons points en maths, lecture, conscience spatiale et langage. En plus, ceux qui dormaient régulièrement moins de 10 heures par nuit étaient plus susceptibles de développer l’ADHD.

« La perte de sommeil peut avoir toutes sortes d’effets sur les enfants : perte d’appétit, pleurs, anxiété, somnolence et crainte d’aller se coucher.

Dans le cas d’enfants atopiques souffrant de dermatite atopique ou d’eczéma, cela peut les rendre plus susceptibles d’attraper une infection et plus sensibles à la douleur. Cela peut altérer leurs capacités cognitives et affecter leur comportement, donnant lieu à des troubles de la concentration et des problèmes émotionnels.

Évidemment, la perte de sommeil chez les enfants n’affecte pas seulement l’enfant : elle affecte toute la famille, cause de l’anxiété chez les parents et les frères et sœurs et des tensions au sein de la famille. »

Que feriez-vous pour faire dormir votre enfant ?

Nous avons demandé à l’experte du sommeil des enfants, le Dr Sarah Bursaux de nous parler des choses folles que les parents font pour arriver à faire dormir leur enfant.

« Les troubles du sommeil ont un tel impact sur l’enfant et sa famille que les parents sont prêts à essayer à peu près tout et je crois que j’ai vraiment tout vu !

Par exemple, des parents avaient carrément décalé l’heure du coucher à très tard le soir. Ils donnaient le dîner à 22h et le bain à minuit !

Dans un autre cas, les parents faisaient des tours sur le périphérique jusqu’à ce que l’enfant s’endorme.

Je me rappelle aussi une famille qui avait chamboulé toutes les pièces de la maison pour accommoder l’enfant qui avaient des troubles du sommeil. Ainsi, le père dormait dans le salon, l’enfant souffrant de troubles du sommeil dormait avec la mère dans le lit des parents et le frère ou la sœur dans une autre chambre. »

Il est clair que les troubles du sommeil chez les enfants peuvent affecter considérablement toute la famille. Découvrez les expériences du Dr Bursaux sur la gestion des troubles du sommeil et ses 10 conseils en or pour faire dormir votre enfant, sans devoir avoir recours à des solutions folles !

Comment gérer les troubles du sommeil chez l’enfant

« Presque tous les troubles du sommeil peuvent être gérés par un médecin généraliste, un pédiatre ou un pédopsychiatre, mais les personnes les plus importantes lors de la prise en charge sont les parents. Souvent, les problèmes qui au début paraissent insurmontables, peuvent être résolus en deux ou trois séances. »

Pendant la première séance, qui est souvent assez longue, le professionnel de la santé prend le temps d’écouter les parents et l’enfant. Il/elle essaie de comprendre l’origine de la perturbation du sommeil et ses principales manifestations.

Le professionnel expliquera ensuite pendant 1 ou 2 séances les caractéristiques d’un sommeil normal et proposera une nouvelle approche pour gérer le trouble du sommeil de l’enfant sans prescrire des sédatifs ou des hypnotiques (somnifères).

10 astuces pour faire dormir votre enfant

1. La communication est un facteur clé : "Expliquez pourquoi il est temps de se coucher et pourquoi dormir est important. Écoutez toujours et répondez à toutes les questions pour rassurer votre enfant avant de lui souhaiter une bonne nuit."

2. Éliminez le stress associé au sommeil : “Dormir ne devrait pas être vu comme un défi ou un combat pour l'enfant. Aidez votre enfant à le voir comme quelque chose de calme et de relaxant. Une bonne manière pour y arriver est de lui donner une certaine autonomie par rapport au sommeil. Vous pourriez le ou la laisser choisir son pyjama, ou l'histoire que vous lisez, etc.”

3. Ne dormez pas dans le lit de votre enfant: “Le but de chaque thérapie du sommeil est d'apprendre à l'enfant à s'endormir seul, dans son propre lit. Vous glisser dans le lit de votre enfant peut sembler la seule solution quand tout le monde est à bout et que vous êtes désespéré, mais pensez toujours au long terme ! Une fois que vous autorisez votre enfant à dormir dans votre lit, ou que vous dormez dans le leur, vous avez créé un précédent qui ne va que compliquer les choses à l'avenir.”

4. Faites les repas tous les jours à la même heure : “Des heures fixes pour les repas aident à créer une routine consistante en général, ce qui est favorable pour l'hygiène du sommeil.”

5. Veillez à un horaire de sieste régulier : « Les enfants ont besoin d’une routine de sommeil. Faites faire la sieste chaque jour à la même heure et ne laissez pas votre enfant dormir pendant les heures avant le coucher. »

6. Adoptez une bonne hygiène du sommeil : « Pour bien dormir, un enfant a besoin d’une vraie routine, par exemple un bain et une histoire avant d’aller au lit. Et vous devriez maintenir la même heure de coucher et de lever chaque jour. »

7. Prenez en charge toutes les conditions qui peuvent perturber le sommeil : « Parfois il y a une raison médicale qui empêche l’enfant de dormir, comme des démangeaisons à cause d’une dermatite atopique. Il faut d’abord traiter la pathologie de la peau et ensuite appliquer ces conseils comme vous le feriez pour n’importe quel autre enfant. »

8. Notez vos progrès : « C’est une bonne idée d’utiliser un calendrier et des stickers pour objectiver le sommeil de votre enfant. Quand il ou elle passe une bonne nuit, récompensez votre enfant avec un de ses stickers favoris. Et si votre enfant arrive à collecter pendant toute une semaine des stickers il/elle pourra alors choisir une récompense. »

9. Une petite histoire avant d’aller dormir, ça marche : « Une des choses les plus simples que vous pouvez faire pour aider votre enfant à dormir c’est de lui lire une histoire. Cela le distraira et l’empêchera de s’inquiéter de ne pas arriver à dormir et souvent ça l’aidera même à s’endormir. Souvent, les plus petits adorent entendre la même (mini) histoire chaque soir parce que cela aide à installer un vrai rituel. Et pourquoi ne pas chanter la même chanson ou répéter les mêmes phrases rassurantes chaque soir au moment d’éteindre la lumière ? »

10. Soyez clair à propos des règles : « Expliquez simplement et clairement à votre enfant dans un langage qu’il/elle comprend que quand vous lui avez dit bonne nuit cela signifie que c’est l’heure de faire dodo. Rassurez-le/la que demain sera une nouvelle journée ensemble. »

* https://nationaleczema.org/helping-your-child-with-eczema-sleep/
** https://www.scratchsleeves.co.uk/importance-of-sleep-eczema-babies-toddlers/

  • Facebook
  • Pin